ADRESSE

16 avenue Albert Mazade
26250 Livron-sur-Drôme

TELEPHONE

04 75 61 79 44

« Mel la Miss », conte d’une manipulation !

(Exemple où tous les évènements et la conclusion sont inspirés de faits réels)

Mélanie :

« Mel la Miss 76 » est le pseudo que Mélanie s’est donnée sur son blog. Elle a 14 ans.

C’est une jeune fille très romantique qui a décidé de se mettre sur Internet pour parler d’elle afin d’élargir son cercle d’amis et, qui sait, de trouver un petit ami !

Elle y parle beaucoup d’amour et des garçons, publie des poèmes qu’elle écrit ou qu’elle trouve sur d’autres blogs et met en ligne plein de photos d’elle et de ses copines.

Alexandra :

Parmi ces interlocuteurs inconnus, il y a Alexandra dit « Alex la mimi ».

C’est une jeune fille blonde qui a un an de plus que Mélanie. C’est vrai qu’elle est super mimi sur ses photos et elle habite dans la ville d’à côté. A vol d’oiseau, ce n’est pas très loin mais, bien qu’elles aient toutes les deux très envie de se rencontrer, elles n’ont toujours pas pu le faire.

Sur son blog, Alexandra parle de tous les sujets qui intéressent les filles de son âge. Ses amours, ses relations parfois difficiles avec les garçons, ses coups de cœur pour un film ou une chanson…

Alexandra est vraiment quelqu’un que Mélanie adore et admire. Elles ont les mêmes goûts pour tout, mais Alexandra montre une expérience avec les garçons que Mélanie lui envie beaucoup.

Les parents d’Alexandra :

Sur son blog, Alexandra parle aussi de ses parents qu’elle adore malgré qu’elle les trouve parfois un peu pénibles à vouloir toujours la protéger de tout.

Elle a mis en ligne une photo d’eux prise le jour de leur mariage.
Sa maman en robe blanche et son papounet en costume très élégant, c’est vraiment trop mimi ! Ce qu’ils étaient craquants quand ils étaient jeunes !

C’était il y a vingt ans, avant sa naissance. Depuis, ils ont un peu changé, mais ils sont toujours supers ! Tu verras !

Le rendez-vous :

Après 3 mois d’échanges virtuels, les deux amies n’y tenant plus décident enfin de se rencontrer.

C’est Alexandra qui tient à fixer le lieu de rendez-vous au champ de foire. C’est un endroit où elle vient souvent avec ses amis. Elle trouve les bords de Seine très romantique et on peut y rire et s’y amuser sans attirer l’attention car les maisons sont loin.

La rencontre :

Mélanie est à l’heure mais Alexandra n’est pas encore arrivée. Un camping-car s’approche et s’arrête près d’elle. Une femme en descend et se dirige vers la jeune fille :
« Vous êtes Mélanie ?
– Oui
– Bonjour, je suis la maman d’Alexandra. Son cour de danse n’était pas terminé et elle m’a demandé de venir vous prendre mais ne craignez rien, elle sera sûrement rentrée quand nous arriverons. »
Mélanie est un peu surprise de ne pas voir Alex. Sa maman a beaucoup changé depuis sa photo de mariage, mais on la reconnaît quand même. Après tout, c’était il y a vingt ans ! La femme souriante et très douce lui tend alors un petit paquet et dit : « Alex m’a donné ce petit cadeau pour toi. »

Alexandra a pensé à me faire un cadeau, comme c’est mignon ! Mélanie le déballe et découvre le dernier CD de sa chanteuse préférée. Trop cool ! Toute à sa joie, elle monte dans le camping-car qui démarre et s’éloigne.

La disparition :

Le soir venu, Mélanie ne reparut pas chez elle. Fous d’inquiétude, ses parents qu’elle n’avait pas prévenus du rendez-vous, n’eurent pas d’autre solution que de prévenir la police.

On la chercha dans tout le département pendant deux semaines sans le moindre résultat. Ce n’est qu’au bout d’un mois que les policiers trouvèrent des photos de Mélanie sur un site « spécialisé » et purent ainsi remonter la piste de ses ravisseurs.

Ils la retrouvèrent enfermée dans le sous-sol d’une maison située à plus de cinquante kilomètres de chez elle dans un état de choc psychologique important.

Mélanie eut beaucoup de chance d’être retrouvée à temps. Après l’avoir photographiée pour vendre les photos sur Internet et avoir abusée d’elle à maintes reprises, son ravisseur n’avait pas l’intention de lui laisser la possibilité de témoigner contre lui.

La manipulation :

Alexandra, la copine idéale, n’avait bien entendu jamais existé. Son blog avait été créé de toute pièce par cet homme de 43 ans qui se faisait passer pour une jolie jeune fille romantique dont on aimerait tellement être l’amie !

Il repérait ses victimes grâce aux photos publiées dans les blogs et aux textes « si romantiques » qui les accompagnaient à travers lesquels toutes les filles fournissaient, en toute inconscience, de précieuses informations sur elles-mêmes, sur leur physique, leur entourage et même sur la ville qu’elles habitaient.

La « Maman d’Alexandra » était la compagne complice de cet homme. Elle n’avait rien à voir avec la mariée de la photo, mais l’image avait été soigneusement choisie pour sa ressemblance avec cette femme vingt ans plus âgée.

Les photos d’Alexandra avaient été téléchargées sur le blog d’une autre fille espionnée par l’homme qui, le jour du rendez-vous avec Mélanie, était caché à l’arrière du camping-car un tampon de chloroforme à la main.

Quand Mélanie se réveilla ce jour-là, elle était enfermée dans le noir et il était trop tard !

Soyons vigilants :

Cette fiction est là pour faire prendre conscience aux jeunes et à leurs parents du danger EVIDENT qu’il y a pour des mineurs à communiquer sur un blog sans se soucier de certains dangers.

Mettre des photos et des renseignements sur soi ou sur d’autres à la portée de tous est loin d’être sans danger.

Non seulement, publier des photographies de camarades mineurs sans l’autorisation de leurs parents est illégal et à l’entière responsabilité des parents du mineur qui les publie, mais les blogs sont conçus d’une façon idéale pour permettre ce genre de manipulation décrite ci-dessus : liberté totale de ce qu’on publie (le fournisseur du site déclinant toute responsabilité en la matière dans un contrat qu’il faut approuver avant de s’inscrire), ouverture gratuite du blog qui peut ainsi être faire à l’insu des parents, liens multiples disponibles dans chaque blog permettant de surfer sur des centaines d’autres blogs, possibilité de communiquer en se faisant passer pour ce qu’on n’est pas.