ADRESSE

16 avenue Albert Mazade
26250 Livron-sur-Drôme

TELEPHONE

04 75 61 79 44

Témoignage d’un résistant

Les 9 et 10 mars 2015, tous les élèves de 3° ont rencontré Monsieur Pierre Chabanne ancien résistant, Président de l’amicale S.A.P. (Section d’Atterrissage Parachutage).

Cette intervention a été organisée par le CDI en lien avec le cours de français.

MrChabanne01Pendant près de deux heures, deux jours consécutifs, Monsieur Chabanne a répondu aux innombrables questions des élèves, avec justesse et souvent avec beaucoup d’émotion. Il n’a pas manqué de féliciter nos élèves (et leurs professeurs) pour leur respect par leur écoute et leurs questions pertinentes.

Il a clôt son intervention en rappelant aux élèves d’œuvrer pour toujours préserver la LIBERTE.


Monsieur Chabanne avait 17 ans et la ferme de son père était le lieu des rendez-vous clandestins des sections d’atterrissage parachutage du plateau de Soulier aujourd’hui plateau de la résistance.

MrChabanne02Il a lui-même participé à toutes les opérations qui s’y sont déroulées. Il a hébergé et réconforté les hommes « radios » qui étaient parachutés ; parfois à quelques centaines de mètres se trouvaient les colonnes allemandes qui montaient se battre dans le Vercors…

Dans la nuit du 16 au 17 août 1944, ordre était donné au Capitaine Henri Faure, Chef Départemental Drôme Ardèche S.A.P. de détruire le pont reliant Loriol / Livron afin de stopper la progression des troupes allemandes. La gigantesque explosion détruit l’arche Sud de ce pont évitant l’intervention de l’aviation alliée qui par bombardement aurait causé de graves dégâts à la ville et de nombreuses victimes.

Les munitions qui ont servi à la réussite de cette opération étaient cachées à la ferme de Monsieur Chabanne…

Un immense merci à cet homme courageux (même s’il s’en défend) qui a bien voulu partager avec les jeunes générations son vécu, afin que l’on oublie pas.

Au nom de la liberté et de la paix, à l’unisson MERCI !

Certains élèves ont également tenu à remercier M. CHABANNE ; voici quelques textes des 3° B :

« M. Chabanne,
Je tiens à vous dire merci. Merci d’être venu nous parler et d’avoir répondu à nos questions durant près de deux heures.
Tout d’abord vous m’avez permis de mieux comprendre ce qui se passait lors de la guerre, quand des personnes comme vous résistaient au péril de leur vie. Vous m’avez permis d’avoir un autre regard, autre que les reportages, les journaux télévisés, les livres. De pouvoir ressentir en direct ce qui se passait lors de la guerre. Pour cela je vous dis merci, merci d’être venu témoigner auprès de nous. » Juliette

« Cher M. Chabanne,
Mille merci pour votre visite car vous n’y étiez pas obligé. C’était pour nous un très grand honneur de voir le dernier résistant Livronnais. Je sais que vous n’êtes pas un héros comme vous avez pu nous le dire mais vous l’avez été et vous l’êtes toujours pour la France car c’est grâce aux compagnies de résistance comme la vôtre que la France a gardé sa liberté. J’ai beaucoup aimé votre façon de nous raconter vos histoires et celles de vos camarades qui étaient très poignantes et surtout vraies. C’est très courageux de votre part, puisque des personnes comme vous revenant de la guerre, et qui ont vécu toutes ces atrocités et ces peurs ne racontent pas forcément le passé. C’est pour cela que nous avons été très attentifs car ce n’est pas tous les jours que l’on peut voir un résistant et surtout une personne qui veuille bien raconter son passé à des jeunes gens comme nous. Merci pour tout. » Eva

« Tout d’abord, merci d’avoir été parmi nous M. Chabanne.
Votre présence a été la bienvenue. C’est courageux de votre part d’avoir témoigné ce que vous avez vécu pendant la seconde guerre mondiale. J’ai bien aimé lorsque vous avez parlé du pont de Livron. Comment s’est déroulée cette mission qui a sauvée grand nombre de Livronnais. Vous avez dû prendre des risques au péril de votre vie. Merci beaucoup encore d’être venu témoigné devant nous » Marie

« Cher M. Chabanne,
Tout d’abord, il m’est indispensable de vous dire merci. Merci de vous être ouvert à nous. Vous m’avez fait partager une partie de votre vie, qui n’a pas été la plus facile. En effet, ce que vous avez fait, à peu près à notre âge, vous pouvez en être fier. Hier vous nous avez évoqué le mot liberté, il est vrai que ce mot a une valeur fondamentale dans notre nation aujourd’hui. Je vous encourage, tant que vous le pourrez à partager votre résistance avec les jeunes. Continuez ainsi. A bientôt je l’espère. » Romain

« Cher M. Chabanne,
Après vous avoir écouté passionnément, je tenais à vous remercier sincèrement. D’une part parce que vous êtes l’une des personnes qui ont résisté jusqu’au bout pour qu’aujourd’hui nous puissions vivre en paix et librement. Comme vous nous l’avez rappelé plusieurs fois, lundi 9 mars 2015. D’autre part, parce que vous nous avez éclairés sur l’histoire de notre France et surtout de notre département. Comme quand vous nous avez raconté quelques anecdotes avec les Allemands. 
M. Chabanne, je vous en remercie fortement. » Loïc

« Cher M. Chabanne,
Merci pour ce moment passé avec nous. 
La seconde guerre mondiale est inoubliable. Vous nous avez expliqué des faits réels qui nous incitent à ne pas recommencer. Par exemple, vous monsieur, vous nous avez raconté vos peurs, vos angoisses, que ce soit dans la voiture pour cacher des armes, ou chez vous, ce qui n’est pas si facile. Oui comme vous le dites, la liberté est sacrée et il faut bien en prendre soin. Prenez soin de vous, je ne vous oublierai jamais. » Méliké

« Cher M. Chabanne,
Je vous remercie de tout mon cœur pour le témoignage touchant que vous nous avez apporté. Cela nous a appris que ce n’était pas une chose facile, la guerre, mais un moment de terreur et de peur. Rien de tel ne doit se reproduire. Des milliers de personnes vivaient sans manger et vous leur avez donné de quoi survivre. Comme il est dit dans la bible, « j’avais soif et tu m’as donné à boire. J’avais faim et tu m’as rassasié ». Merci beaucoup pour ce moment.
Cordialement. » Clément

« Cher M. Chabanne,
​Je vous remercie d’être venu nous parler de votre expérience de résistant durant la seconde guerre mondiale avec tant de sincérité. Effectivement, les expériences que vous avez vécues m’ont ému. Vous nous les avez racontées avec beaucoup d’émotions. Qu’elles soient joyeuses ou tristes. Comme par exemple, quand vous nous avez raconté les fois où vos compagnons se sont faits torturés parfois jusqu’à la mort. Où quand les boches sont venus chez vous et que votre père a demandé à votre mère de lui passer des œufs. Hier, vous avez dit, que le mot liberté était sacré. Après mure réflexion, j’ai compris ce que vous avez voulu dire. Il est vrai que dans la société d’aujourd’hui sans liberté, nous ne pourrions rien faire. M. Chabanne, merci pour votre disponibilité. Merci de nous avoir éclairéssur la vie d’un résistant à Livron. Pour moi vous étiez et resterez à jamais un héros » Jonas

« Cher M. Chabanne,
Je souhaitais tout d’abord, vous remercier pour votre présence lundi matin. Ce fut un moment rempli d’émotions que j’attendais énormément. Vous avez su répondre à nos questions mais aussi nous raconter vos anecdotes. Ce jour fut un moment privilégié et nous ne pouvions que vous écouter. Merci de nous avoir fait part de votre terrible expérience, de vos peurs, de vos doutes, et de vos soulagements avec beaucoup de détails. Selon vous, vous n’êtes pas un héros, mais selon moi vous êtes ce héros que beaucoup de personnes aimeraient rencontrer. Merci encore d’être venu, vous avez su me faire réfléchir. Ce moment restera gravé dans ma mémoire. Prenez soin de vous, et surtout continuez de raconter votre histoire » Bahia

« Cher M. Chabanne,
Je tenais à vous remercier d’avoir témoigné et d’avoir été la preuve vivante du passé de notre pays. Vous êtes un modèle pour notre jeunesse car même vaincu vous avez continué de vous battre pour cette merveilleuse chose qu’est la liberté. Grâce à vous nous n’oublierons pas et nous nous battrons toujours pour notre liberté. Merci beaucoup. »

« Cher M. Chabanne,
Pour commencer, j’aimerai vous remercier pour votre témoignage. En effet, il me semble utile de savoir ce que ressentait un résistant, comme vous. Car votre témoignage en dit bien plus que les journaux. Vous nous avez parlé avec tellement d’émotions que ça m’a fait comprendre à quel point la liberté est importante et que nous devons être fier de ce que vous avez fait. Comme par exemple les munitions cachées chez vos parents ; ou bien la fois où vous êtes allé chercher les armes dans le puits de votre ami. Il fallait beaucoup de courage pour réaliser tout ça ! Encore merci pour tout. Je ne vous oublierai jamais. » Line

« Cher M. Chabanne,
Votre venue nous a fait découvrir en profondeur l’histoire de Livron pendant la seconde guerre mondiale. Pour cela je vous remercie.
J’ai été surpris que vous pensiez que nous ne nous intéressions pas à notre passé, ce qui pour moi, est complètement faux. En effet, votre histoire, vos souvenirs, me touchent énormément. Grace à vous j’ai pu racontercette histoire à ma famille. C’est tellement poignant de savoir ce qui s’est passé dans notre ville. Un grand merci. » Raphaël

« Merci M. Chabanne pour les deux heures passées avec vous. Votre témoignage m’aide à comprendre cette période terrible. Etre plongé dans la réalité, avec vos anecdotes m’a plongé totalement dans l’horreur de la guerre. Merci de votre investissement, de la confiance que vous nous avez témoignée en nous faisant partager vos souvenirs. Merci. » Quentin

« M. Chabanne,
votre venue était très enrichissante grâce à votre témoignage, votre présence, votre façon de raconter les événements. 
Vous nous avez évoqué vos impressions, vos souvenirs, vos peurs et vos doutes. Merci de nous avoir plongés dans l’Histoire avec tant de sincérité et d’émotions. » Alexandre

« Cher M. Chabanne,
Je tiens à vous remercier d’être venu pour nous parler, vous m’avez beaucoup touchée. Vous nous avez parlé avec votre cœur et vous avez essayé de répondre au mieux à nos questions malgré votre émotion. J’ai eu les larmes aux yeux plusieurs fois en vous écoutant raconter tous ces moments tragiques. Si pour moi, vous êtes un HEROS ! » Océane